Communiqué de presse

Low Carbon Building Initiative (LCBI) révèle la méthodologie du premier label bas carbone pan-européen, qui mesure l’empreinte carbone de l’immobilier en se basant sur l’Analyse du Cycle de Vie

Le secteur de l’immobilier représente plus d’un tiers des émissions de CO2. Mesurer les émissions de CO2 à chaque étape du cycle de vie d’un bâtiment – construction, exploitation, fin de vie – est nécessaire pour évaluer l’empreinte carbone réelle de l’immobilier.

Lancé au MIPIM en 2022, Low Carbon Building Initiative (LCBI) réunit des acteurs majeurs de l’immobilier européen afin de promouvoir les bâtiments bas carbone et réduire les émissions de CO2 du secteur de moitié (en se basant sur l’Analyse du Cycle de Vie). Après un an de travail collaboratif et d’analyse de données comparatives entre experts1 et maîtres d’ouvrage, LCBI révèle aujourd’hui la méthodologie de la première version du label LCBI (Low Carbon Building Initiative).

La pratique de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) du bâtiment diverge au sein des pays européens sur plusieurs aspects. Différents indicateurs, durées de vie, périmètres, surfaces de référence sont utilisés.
S’appuyant sur les normes et référentiels européens clés2, la méthodologie LCBI propose d’harmoniser la pratique de l’ACV à travers l’Europe en utilisant un indicateur exclusivement représentatif des émissions de CO2 (kgCO2eq/m2), compatible avec les réglementations locales. Prenant en compte la totalité du cycle de vie, le label LCBI mesurera l’empreinte carbone et la performance du bâtiment sur 3 plans :
• le carbone gris embodied carbon (émissions liées aux éléments constructifs) mesuré en kgCO2e/m² sur 50 ans
• le carbone d’exploitation operational carbon (lié aux consommations et sources d’énergie) mesuré en kgCO2e/m²/an
• la mesure du stockage de carbone biogénique contenu dans le bâtiment mesuré en kgCO2e/m².

3 niveaux de performance du Label sont prévus, résultant de la mesure de l’empreinte carbone sur le cycle de vie et des critères suivants :
• Complétude de l’étude d’ACV3
• Respect de plafonds d’émissions exigeants, tant en ce qui concerne le carbone gris embodied carbon que le carbone d’exploitation operational carbon

LCBI capitalise sur l’expérience de l’Association Bâtiment Bas Carbone (BBCA), fondée en 2015 et à l’origine des premières méthodologies de mesure des émissions des bâtiments. A ce jour, plus de 450 projets, totalisant 3 000 000 m² ont été ou sont en cours de labélisation par BBCA. Cette expérience a permis de réduire de façon considérable les émissions de ces projets, qui sont de 30 % à 50 % moins émissifs que les constructions traditionnelles. La méthodologie développée par BBCA a inspiré la nouvelle réglementation environnementale française sur les bâtiments (RE2020), mise en application depuis début 2022.


Le label LCBI couvrira les principales classes d’actifs (en commençant par les bureaux, hôtels et le résidentiel), et s’appliquera aux immeubles neufs, en rénovation et en exploitation. La méthodologie permet de fixer une trajectoire claire pour les maîtres d’ouvrage et de les aider à progresser dans la mesure de l’empreinte carbone de leur patrimoine bâti sur tout son cycle de vie. La mesure du carbone gris, au-delà du seul carbone d’exploitation permet notamment aux maîtres d’ouvrage d’anticiper et évaluer les rénovations et restructurations d’immeubles à venir. LCBI propose ainsi de mettre la mesure de l’empreinte carbone au coeur de la stratégie des acteurs de l’immobilier européen.
Plus d’une dizaine d’opérations développés par les sponsors de LCBI seront évaluées comme « opérations pilotes » et permettront ainsi de publier une première version du LCBI label (sur les immeubles neufs dans un premier temps). Les résultats sont attendus d’ici fin 2023.
La méthodologie détaillée sera révélée lors d’un webinar le mois prochain. Pour participer, inscription sur le site : www.lowcarbonbuilding.com.

Arnaud Regout, Président de LCBI Advisory Committee, Directeur des Investissements de BPI Real Estate (CFE Group) : “La décarbonisation de l'immobilier est essentielle pour lutter contre le changement climatique et nous devons agir à l'échelle européenne pour construire un avenir durable pour l'industrie. En tant que premier label bas carbone paneuropéen, le label LCBI est une véritable opportunité pour promouvoir les bonnes pratiques bas carbones dans notre profession et deviendra un outil de reporting utile sur les différentes classes d’actifs ».

Christophe Kullmann, Directeur Général de Covivio, indique : “Il y a un an, plusieurs partenaires européens aux profils différents décidaient de s’unir pour créer le référentiel international Bas Carbone LCBI. Acteur européen fortement engagé en faveur d’un immobilier vertueux et doté depuis 2018 d’une trajectoire carbone ambitieuse, Covivio a tout de suite rejoint cette initiative. Les travaux réalisés durant l’année écoulée vont permettre de conduire en 2023 les premiers tests afin d’expérimenter la méthodologie mise au point, basée sur l’analyse du cycle de vie des bâtiments.”

« En tant que partenaire historique et Vice-Président de BBCA, nous avons participé chez Bouygues Immobilier au développement de plusieurs des démarches de l’association BBCA qui ont fait leurs preuves. Il nous a ainsi paru nécessaire de soutenir la Low Carbon Building Initiative. Une fois encore, notre profession montre sa capacité à changer et s’adapter, pour s’assurer qu’à l’échelle nationale ou européenne, elle contribue activement à limiter son impact négatif sur l’environnement et à réduire son empreinte carbone.» Bernard Mounier, Président de Bouygues Immobilier

Olivier Bokobza, Président des activités de Promotion de BNP Paribas Real Estate explique : « Conscients de l’empreinte carbone du secteur de l’immobilier, nous pensons qu’il est de notre responsabilité d’agir pour contribuer à relever les défis climatiques et environnementaux actuels. Chez BNP Paribas Real Estate, avec nos différents métiers, nous avons pris 10 engagements pour une trajectoire bas carbone visant à réduire les émissions directes liées à notre activité et les émissions indirectes liées aux immeubles que nous construisons, gérons et administrons. Nous sommes convaincus qu’une action conjointe permettra de réduire fortement l’empreinte carbone des bâtiments et de remporter le pari de rendre la ville plus durable. C’est pourquoi nous soutenons avec l’ensemble de nos équipes en Europe le référentiel européen LCBI ».

Stéphane Villemain, Chef de l’investissement durable, Ivanhoé Cambridge, a déclaré : « Nous sommes très heureux, en tant que soutiens fondateurs de ce projet européen, d'assister à une nouvelle étape du développement du label LCBI. Nous sommes convaincus que cette initiative est essentielle pour mesurer les émissions carbone tout au long du cycle de vie des bâtiments, en utilisant une norme et un référentiel commun, sans être lié à des réglementations nationales spécifiques ».

Contact presse

Niki Fontaine

Caroline Wehbe

Bouygues Immobilier

Depuis toujours, Bouygues Immobilier se donne pour mission d’impulser une nouvelle conception de la ville. Une ville harmonieuse, solidaire et respectueuse, une ville qui fait place à la vie.